Chine

15 jours dans le Yunnan en Chine, mon itinéraire complet

15 jours dans le Yunnan en Chine, mon itinéraire complet
Avatar
Ecrit par Pauline

La région du Yunnan est probablement l’une des plus belles de Chine. Située au Sud-ouest de la Chine, à la frontière avec le Tibet, le Vietnam, le Laos et la Birmanie, c’est une région rurale et montagneuse qui offre des paysages extraordinaires, comme les rizières en terrasse de Yuanyang les mythique Gorges du Saut du Tigre ou encore les villes anciennes comme Lijiang ou Jianshui. Le Yunnan, c’est aussi une découverte culturelle grâce à la présence de nombreuses ethnies aux traditions bien ancrées au quotidien. Suivez mon itinéraire complet de 15 jours pour à votre tour visiter cette province incroyable de Chine.

Pourquoi le Yunnan ?

La Chine était bien loin dans la liste des pays que j’aimerais visiter. En évoquant ce pays, j’avais en tête des images de mégalopoles polluées, de surpopulation, d’un vaste chaos. Je n’avais donc pas particulièrement envie d’y voyager. J’en oubliais que le pays est en fait extrêmement grand et qu’on ne peut le limiter à ses grandes villes, qui existent belle et bien mais qui ne devraient pas cataloguer tout un pays.

Lorsqu’Asian Roads, une agence de voyage basée en Bretagne qui propose des circuits sur mesure en Asie, m’a invitée à me rendre dans la région du Yunnan, que je ne connaissais que vaguement de nom, la curiosité m’a piquée. Je me revois encore lire le programme et visiter des blogs et sites de voyage et me dire « Y a vraiment tout ça en Chine !? ». Me voilà convaincue, je veux visiter ce pays de manière immersive avec des accompagnateurs implantés sur place et qui parlent la langue, comme l’agence le propose et qui sauront me montrer ce que la Chine a vraiment à offrir. SPOILER ALERT : je n’ai pas été déçue.

Mon itinéraire

Kunming, la capitale du Yunnan (1 nuit)

Kunming n’aura été mon point de chute que pour une nuit. J’arrive juste après le coucher de soleil à mon hôtel, je n’ai donc pas eu le temps d’explorer les alentours. Cependant, je me trouve dans un quartier ancien alors je suis de suite plongée dans l’architecture chinoise historique rien qu’en me promenant aux alentours. Le temps est frais et agréable. Loin des 30°C habituels à Kuala Lumpur, à Kunming on est plutôt autour de 20°C toute l’année. C’est d’ailleurs pour ça qu’on la surnomme la « ville au printemps éternel ».

Si vous avez plus de temps que moi, partez découvrir le lac d’émeraude où les locaux aiment se promener et danser, surtout le weekend. Il y a aussi le temple bouddhiste de Yuantong, ou « temple de la compréhension de toutes choses », un des plus anciens de Kunming et aussi le plus grand du Yunnan. Quant au marché aux fleurs et aux oiseaux, inutile de s’y attarder car, visiblement, il est plutôt triste à voir avec des animaux entassés dans des cages et des fleurs fânées.

Où loger à Kunming

J’ai eu la chance de loger au Moon & Chalice avant même son ouverture officielle. Ce boutique hôtel a une déco unique en son genre et le personnel est aux petits soins. Juste après mon arrivée, ils sont venus toquer à ma porte pour m’offrir un gâteau typique chinois. Adorable ! Il est aussi super bien placé, en plein cœur du quartier ancien.

La forêt de pierre de Shilin

À 2 heures de route de Kunming, sur la route en direction de Yuanyang, je m’arrête quelques heures à la forêt de pierre de Shilin. Il s’agit d’un territoire classé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son ensemble de roches karstiques qui ressemble effectivement à une forêt de pierres. L’arrivée sur le site donne l’impression d’être dans un parc d’attraction mais une fois à l’intérieur et éloigné des premiers sentiers balisés, on se retrouve vite seul pour profiter du calme et de la magie des lieux.

Prix de l’entrée : 130RMB et supplément de 25RMB pour les navettes (que je vous recommande de prendre), soit 155RMB au total en basse saison (20€).

LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR KUNMING ET LA FORET DE PIERRE DE SHILIN

Les rizières de Yuanyang (3 nuits)

Les rizières de Yuanyang sont elles aussi classées au patrimoine mondial de l’UNESCO et pour cause. Nous avons là probablement les rizières en terrasse les plus belles du monde.

Au programme de ces 3 jours :

  • Lever de soleil depuis le point de vue sur les terrasses de Duoyishu. Un spectacle qui m’a laissé sans voix tant les couleurs, la réflexion de la lumière sur l’eau des rizières et le brouillard par intermittence ont rendu les lieux magiques.
Coût de l’accès à la plateforme : 70RMB en basse saison (100 en haute saison). Le ticket inclus l’accès à 3 autres panoramas pendant 1 jour.
  • Rencontre avec les minorités ethniques : le meilleur moyen de rencontrer les minorités de manière authentique est de se rendre dans les marchés locaux comme ceux de Niujaozhai et de Shengcun. Les minorités ethniques viennent de toute la région pour y faire leur marché en tenue traditionnelle. Autre moyen, moins authentique mais tout aussi intéressant : vous rendre à un spectacle traditionnel (danse, chant, musique). Je me suis rendue à Malahu pour cela.
  • Randonnées dans les rizières : ne vous contentez pas d’observer les rizières d’en haut. Se balader au milieu des rizières permet de les voir sous différents angles et, surtout, de voir la vie locale avec les fermiers et leurs buffles, les enfants des villages qui s’amusent, etc. Plusieurs randonnées partent de l’hôtel The Twelve Manor.

Où loger à Yuanyang ?

J’ai dormi à l’hôtel The Twelve Manor, une pépite située en plein cœur des rizières, idéale pour partir en exploration. L’hôtel est élégamment décoré jusqu’au moindre détail et le bois présent partout rend l’endroit d’autant plus chaleureux, la grande baie vitrée dans les chambres permet d’avoir une vue incroyable sur les rizières. Le personnel est au petit soin. Vous aurez le choix entre petit-déjeuner traditionnel ou occidental. L’hôtel propose aussi des dîners à thème. J’ai testé leur fondue chinoise et leur barbecue, c’était délicieux.

LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR YUANYANG

Jianshui, le Yunnan préservé (1 nuit)

Jianshui est une des plus vieilles villes du Sud du Yunnan et abrite quelques trésors d’histoire et d’architecture.

  • Le temple de Confucius (40 RMB – 5€)
  • La porte Chaoyang (20 RMB – 2,5€ pour monter)
  • Le jardin de la famille Zhu (35 RMB – 4,5€)
  • Le pont du double dragon

C’est aussi ici qu’on retrouve une rue entièrement consacrée à la fabrication traditionnelle du tofu. Le tofu de Jianshui a très bonne réputation et est exportée partout en Chine.

Où loger à Jianshui

Xiu Ju Xian Ting : dormir dans cette auberge, c’est comme dormir dans un musée. Il s’agit d’une ancienne demeure qui a 100 ans et qui a gardé ses meubles d’époque. Un havre de paix.

LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR JIANSHUI

Arrêt à Tuanshan, village préservé

Tout proche de Jianshui, se trouve le village entièrement pavé de Tuanshan. Perdez-vous dans ses ruelles et ne manquez pas la résidence de la famille Zhang. De nombreux étudiants en art se rendent à Tuanshan pour peindre et dessiner les bâtiments anciens. C’est aussi l’endroit idéal pour faire le plein d’artisanat local.

Prix de l’entrée dans le village : 35 RMB (4,5€)

LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR TUANSHAN

Dans la campagne, à Xizhou (3 nuits)

Pour se rendre à Xizhou, je suis revenue à Kunming, la capitale du Yunnan, pour prendre le train jusqu’à Dali (2h30). Xizhou est un des petits villages situés au nord de la vieille ville de Dali. Le village est entouré d’un lac, des montagnes et des champs de riz. L’architecture ici est de tradition Bai.

Pour découvrir Xizhou, vous pouvez :

  • Vous balader dans le marché local au petit matin
  • Découvrir la broderie à la soie
  • Louer un vélo pour longer le lac Erhai

Si vous avez loué un vélo, vous pouvez prolonger jusqu’au joli village de Zhoucheng et ses fresques murales.

À environ 20 km de Xizhou se trouve le temple des 3 pagodes. Incontournable ! Prévoyez quelques heures sur place tant l’endroit est grand et mérite de s’y attarder.

Prix de l’entrée : 75RMB (10€) / Mini bus : 30RMB (4€)

Aux alentours de Xizhou, ne manquez pas la vieille ville de Dali. Plus loin (2 heures de route), se situe la montagne sacrée Weibaoshan où vous pourrez faire une rando et vous arrêter dans les nombreux temples sur le chemin (accès à la rando : 40RMB – 5€). En repartant vers Xizhou, arrêtez-vous au village de Donglianhua aux maisons en terre rouge et habité par une minorité musulmane.

Où loger à Xizhou

Le Linden Center n’est pas simplement un hôtel. Ce lieu a une histoire et une âme que Brian, le propriétaire, saura vous raconter avec brio. Il participe en effet à la préservation de la culture et de l’architecture traditionnelle. Le Linden Center est ainsi un parfait mélange de moderne et d’ancien.

LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR XIZHOU ET SES ALENTOURS

Les Gorges du Saut du Tigre, des paysages à couper le souffle

Les premières images que j’ai en tête quand je repense au Yunnan, ce sont les paysages vertigineux des Gorges du Saut du Tigre. Entourée par des pics qui peuvent aller jusqu’à 5600m d’altitude, et en bas, une rivière agitée que personne n’a encore jamais réussi à descendre… des paysages comme ceux-là, ça marque.

Il faut d’abord s’arrêter à Qiatao pour payer l’entrée (45 RMB – 6€ en basse saison et 65 RMB – 9€ en haute saison). Ensuite, plusieurs randonnées sont possibles. Pour ma part, je n’ai fait que la partie entre la Tea Horse Guesthouse et la Halfway Guesthouse.

LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR MA RANDO EXPRESS AUX GORGES DU SAUT DU TIGRE

Shangri-La, le petit Tibet de la Chine (3 nuits)

Avec près de la moitié de la population tibétaine, tout nous donne l’impression d’y être. L’architecture, la nourriture, l’altitude et le climat. A Shangri-La, nous sommes à 3200m d’altitude, aux confins de l’Himalaya, et on ressent l’effet de l’altitude.

J’arrive de nuit au superbe hôtel Arro Khampa. S’ensuivent 2 journées de découverte de la région avec notamment la visite du magnifique monastère Songzanlin (entrée avec navette 90 RMB – 11€ en basse saison / 115 RMB – 15€ en haute saison). Il s’agit d’un ensemble de temples encore habitée par environ 700 moines, ce qui lui donne une âme sacrée. Ne manquez pas la lac Napa non loin du monastère. Vous y verrez des tas d’animaux autour : des yacks, des cochons, des chevaux, etc. Un coin de nature très agréable ! Et pour une expérience encore plus intense, je suis aussi montée à 4500m d’altitude sur la montagne Shika Snow, grâce à un téléphérique (200 RMB – 25€). Une expérience à couper le souffle… littéralement 🙂

Shangri-La en revanche n’est pas très authentique. En commençant par son nom. ‘Shangri-La’ vient en fait du roman Les Horizons Perdus dans lequel James Hilton décrit un endroit imaginaire avec un monastère bouddhiste tibétain paisible près de l’Himalaya. La description de cet endroit ressemblant fortement à Zhongdian (son nom d’origine), les autorités locales ont simplement renommé la ville pour booster le tourisme dans la région. La vieille ville a également été partiellement détruite par un incendie et sa reconstruction a amené son lot de boutiques de souvenirs, restaurants, cafés, hôtels, etc, ce qui participe à atténuer son charme. On sent effectivement que la ville est dédiée aux touristes. Malgré tout, je n’ai pas détesté mon séjour là-bas. Les rues piétonnes pavées, les maisons en bois, les danses locales le soir et le temple Da Gui Shang et son énorme moulin à prières rendent la vieille ville agréable pour une balade de jour comme de nuit.

Où loger à Shangri-La ?

J’ai été accueillie au très bel hôtel Arro Khampa, situé en plein cœur de la vieille ville mais au calme. La décoration, le bois et la pierre présents partout, le poêle à l’accueil et le chauffage au sol, les suites luxueuses, le personnel aux petits soins… tout est fait pour que vous vous sentiez bien et détendu, et ça marche !

La vieille ville de Lijiang (2 nuits)

À peine arrivée à Lijiang que je pars à la découverte du parc de l’étang du dragon noir (entrée 70 RMB – 9€ en basse saison) d’où l’on a une vue spectaculaire sur les sommets enneigés de la montagne de Jade. Direction la vieille ville ensuite pour arpenter les ruelles pavées, longer les canaux, faire quelques achats et prendre un peu de hauteur pour avoir la vue sur les toits de Lijiang. Dans la vieille ville de Lijiang, vous verrez les maisons traditionnelles de la communauté Naxi et vous pouvez également visiter la résidence Mu et la pagode Wanggu.

Lijiang est une très belle ville, mais étant classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO, elle attire énormément de touristes. Pour être plus tranquille, je me suis rendue à Baisha. Petit village, moins de monde et très charmant.

Où loger à Lijiang ?

Je vous conseille vivement l’Arro Khampa by Zink Journey, un hotêl au charme indescriptible et au caractère unique. Une cour intérieur avec des bassins remplis de poissons et de nénuphars, un petit jardin, un bar chauffé au poêle, des chambres spacieuses et modernes, un accueil incroyable, bref on se sent bien ici !

Escale à Chengdu (1 nuit)

Bye le Yunnan, bonjour le Sichuan. Juste pour une nuit et pour reprendre un vol pour Kuala Lumpur le lendemain. Au programme était prévue la visite du Centre de Recherche et d’Elevage du Panda Géant. Vous connaissez sûrement mon grand scepticisme face aux endroits qui enferment des animaux, que ce soit des parcs ou des zoos. Quant aux centres de recherche et de reproduction, tout dépend de comment ils sont gérés et si l’objectif est bien de sauver une espèce en voie de disparition. Si c’est bien le cas, alors pourquoi pas. Je me suis donc renseignée sur le centre de Chengdu et j’en ai entendu plutôt de bons échos.

La réalité sur place était un peu différente et malheureusement j’ai eu l’impression d’être à Disneyland. Des centaines de touristes bruyants agglutinés autour des enclos, des nourrisseurs qui appellent les pandas et les attirent avec de la nourriture pour amuser la galerie, des bébés derrière des vitres où les gens se poussent pour les voir.

Je suis cependant consciente que le centre aide réellement la sauvegarde de l’espèce, et ils ont besoin de l’argent des touristes pour continuer mais je souhaiterais simplement qu’il le fasse d’une manière plus éthique.

J’ai profité de mon passage rapide à Chengdu pour me balader dans le People’s park où énormément de locaux viennent pour pratiquer différents sports, arts martiaux, danse. Je me suis même faite inviter par une dame à danser avec elle un mélange de salsa et de danse traditionnelle. J’en ai gardé un superbe souvenir.

Je me suis aussi promenée dans les rues Jinli et Kuan Zhai, complètement piétonnes et très anciennes. Cependant, encore une fois, leur rénovation il y a quelques années les a transformées en des rues très commerciales et bondées.

Où loger à Chengdu ?

J’ai dormi au Chengdu Wenju Mansion Hotel (Kuanzhai Xiangzi Branch) dont l’architecture et la cour intérieure sont superbes et à l’emplacement parfait, près des quartiers historiques, de plusieurs parcs et du métro. Les chambres sont très grandes et propres.

Le Yunnan a été une vraie belle surprise pour moi. Je ne m’attendais pas à aimer autant cette partie de la Chine et pourtant beaucoup de choses m’ont convaincu comme la délicieuse nourriture très variée, la découverte des ethnies et de leurs traditions, les paysages incroyables… Pour mon premier voyage en Chine, c’est un carton plein !

Ce voyage de 15 jours dans le Yunnan a eu lieu grâce à China Roads, une agence de voyage du réseau Asian Roads qui m’a concocté ce superbe programme. Merci à eux et tout spécialement à Antoine, Estelle et Paul !

Epingle cet article sur Pinterest :

Une question ? Réaction ? Laisse-moi un commentaire plus bas.

  •  
  •  
  •  
  •  

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Close