Cambodge Cuisine du monde

Kampot et Kep : sel, poivre et crabe

Samanea Resort crabe poivre
Ecrit par Pauline

Le sud du Cambodge regorge de spécialités culinaires en tout genre. C’est aussi l’endroit idéal pour se reposer et ne rien faire. Après avoir parcouru les temples d’Angkor, fait la fête et parcouru les musées de la guerre à Phnom Penh, un peu de farniente était bienvenu.

Les spécialités culinaires de Kampot et Kep

A Kampot, le roi c’est le poivre, et en particulier le poivre vert. Les différentes couleurs sont en fait dûes à la différence de maturité. Le poivre vert est un poivre très jeune. Séché au soleil, il devient noir. En enlevant son écorce noire, il devient du poivre blanc. Le poivre qui tend vers le rouge est un poivre récolté plus tardivement. Cependant, le « poivre » très rouge que l’on peut trouver dans nos supermarchés n’est en fait pas du poivre, qui se récolte sur des lianes, mais une baie, qui se récolte sur un arbre.

Vous pouvez d’ailleurs visiter des fermes de poivre autour de Kampot et de Kep pour en connaitre davantage.

Quant à Kep, la spécialité c’est le crabe. Vous y trouverez d’ailleurs le très réputé marché aux crabes, à 10 minutes à pied de la plage artificielle de Kep. Pour $5 à $10, vous trouverez de petits restaurants vous proposant des plats à base de crabe, avec parfois en prime, du poivre vert de Kampot. L’alliage parfait. Vérifiez bien que la mention « Kampot green pepper » soit bien inscrit pour éviter les déconvenues et de se retrouver avec du poivre moulu.

Marché aux crabes Kep

Le marché aux crabes de Kep – vue depuis le restaurant

En vous baladant autour de Kampot ou de Kep, vous trouverez énormément de marais salant. Cela m’a beaucoup étonné, je ne m’attendais pas du tout à voir ça au Cambodge.

Marais salants Kampot

Les marais salants de Kampot

Et à part manger, qu’est-ce qu’il y a à faire ?

Alors là, je vous ai prévenu. Cette partie du Cambodge n’est pas l’endroit où vous aurez le plus de choses à faire. L’important ici c’est de se détendre, et c’est clairement ce que j’ai fait.

Mais voici quelques idées d’activités :

  • Louer un vélo à Kampot et vous balader dans la campagne alentour : vous longerez d’un côté les rizières et de l’autre les marais salants et traverserez des petits villages où tous les enfants vous crieront « Hello ! » et parfois, malheureusement, vous demanderont de l’argent. Cela a un peu gâché l’aspect authentique que je m’imaginais.
  • Visiter les fermes de poivres
  • Faire la randonnée de 8 km dans le parc national de Kep
  • Vous pouvez aussi faire des sorties pêche ou snorkeling dans les îles alentours
  • Aller sur l’île aux lapins (Koh Tunsay) et y passer une ou deux nuits
vélo Kampot

Mon beau vélo dans la campagne de Kampot

Où loger

A Kampot, j’ai logé à My Parents Guesthouse. Chambre très propre, bien protégée des moustiques, lit confortable, salle de bain sympa . Elle est à environ 1km du centre-ville mais le propriétaire vous louera de bons vélos pour $1 / 24h.

Parents Guesthouse Kampot

Vue depuis la porte de ma chambre à My Parents Guesthouse

A Kep, un peu de luxe ne m’a pas fait de mal après toutes ces auberges et logements cheap. J’ai eu la chance d’être invitée à tester 2 resorts. D’abord le Spring Valley Resort plutôt bon marché mais agréable. Il est composé de plusieurs maisonnettes oranges réparties dans un jardin luxuriant. Les chambres sont spacieuses, propres et les lits sont très confortables.

où loger à Kep Spring Valley

Ma chambre au Spring Valley

Vous pourrez trouver des tas d’endroits où vous poser tranquillement dans le jardin. La piscine est aussi la bienvenue par ces grosses chaleurs. Le resort se trouve à 10 minutes à pied du fameux marché aux crabes.

où loger à Kep Spring Valley

La piscine du Spring Valley Resort

Ensuite au Samanea Resort, je suis passée dans une toute autre catégorie, celle du luxe. Il s’agit, de loin, du plus bel endroit où j’ai séjourné durant ma petite vie de voyageuse.

Où loger à Kep Samanea

Le bassin, la piscine et le jardin botanique

Le Samanea est un complexe de 12 villas intégrées dans un jardin botanique de 2ha. Try et Noëlle sont très attentifs à la préservation de leur environnement. C’est ainsi qu’ils ont conservé et protégé une mangrove qui se trouvait déjà sur place à leur arrivée, installé des panneaux solaires qui fournissent 40% de leur électricité, trouvé des alternatives aux produits toxiques, réalisé un système de filtration des eaux usées, construit une piscine d’eau salée (pas d’utilisation de chlore).

Où loger à Kep Samanea

J’ai eu la chance d’être invitée à dormir dans cette chambre

La beauté des lieux est sans appel et j’aurais pu y passer beaucoup plus de temps à bouquiner sur la plage privée de sable blanc, à observer le coucher de soleil (ou de Lune !) depuis le ponton de 207 mètres de long, à chercher des crabes dans la mangrove, à goûter aux délicieux plats du restaurant.

Où loger à Kep Samanea

Le ponton de 207m et la plage privée du Samanea

Une question ? Réaction ? N’hésitez pas à laisser un commentaire plus bas…

Épingle cet article sur Pinterest :

Que faire à Kep et à Kampot

  • 20
  •  
  •  
  • 9
  •  

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Close