Indonésie

5 choses à faire autour de Berastagi à Sumatra en une journée

5 choses à faire autour de Berastagi à Sumatra
Avatar
Ecrit par Pauline

Berastagi est une région fertile située dans le Nord de Sumatra. On y trouve des fermes de fraises, de café, d’oranges et tous les fruits et légumes qu’on peut imaginer : brocolis, chous, avocats, aubergines, fruits de la passion… Le climat et le sol sont en effet propices à ces plantations. Les températures sont fraîches ici. Fin octobre, les températures oscillaient entre 17 et 22°C.

À Berastagi, nous sommes en plein cœur de la culture Batak Karo qui a sa propre langue et ses propres traditions.

Ayant peu de temps sur place, Emam et moi ainsi que 3 danoises rencontrées à Bukit Lawang, décidons de louer une voiture privée avec un chauffeur et un guide pour voir autant que possible en une journée.

Faire l’ascension du Volcan Sibayak

Il y a deux volcans actifs dans la région. Le volcan Sibayak dont la dernière éruption date de 1881 et le volcan Sinabung qui lui était endormi depuis 400 ans avant 2010. Depuis 2010, plusieurs éruptions ont eu lieu dont la dernière date de juin 2019. Il n’est donc plus vraiment possible de s’approcher du volcan Sinabung. En revanche, il est possible de grimper sur le volcan Sibayak.

C’est comme ça que nous démarrons la journée, et très tôt puisque nous souhaitons assister au lever de soleil depuis le sommet du volcan. Départ à 4h30 depuis notre hôtel à Berastagi et nous démarrons l’ascension depuis le parking à 5h. Il faut compter environ 1 heure pour arriver jusqu’au sommet. C’est court mais ça monte et le chemin est assez glissant par endroit. Ayez donc de bonnes chaussures. Sachez toutefois que c’est le volcan le plus accessible d’Indonésie.

Nous commençons à sentir le soufre d’en bas et l’odeur s’intensifie au cours de l’ascension jusqu’à voir les premières fumées, les premières pierres jaunes. Puis on arrive au cratère rempli d’eau. En saison sèche, le cratère est sec, d’ailleurs on y voit des prénoms écrits avec des pierres qui sont toujours là en saison des pluies mais recouverts d’eau.

On arrive au sommet, et là, c’est un spectacle exceptionnel qui nous attend. Notre guide, Ricky, nous avait prévenu qu’il ne garantissait pas de voir le lever de soleil car c’est souvent nuageux, surtout pendant cette période de l’année. Mais ce jour là était à part et la météo était de notre côté. Nous avons assisté à un magnifique lever de soleil avec un ciel très clair qui nous permettait de voir parfaitement le volcan Sinabung au loin. Notre guide qui vient chaque jour depuis 3 mois n’a jamais vu un ciel aussi clair et nous rappelle à maintes reprises à quel point nous sommes chanceux. Nous y étions fin octobre mais la meilleure saison est entre mai et juillet.

En tout, nous avons mis 3h30 depuis le début de l’ascension jusqu’au retour.

Se baigner dans les sources chaudes

De nombreux endroits sont aménagés pour profiter des sources chaudes qui viennent directement du volcan. Notre guide a choisi Air Panas Karona qu’il préfère car l’eau des piscines est changé toutes les 24 heures contrairement à beaucoup d’autres, donc l’eau serait plus propre. Ca n’a pas le même charme que de se baigner directement dans la nature, puisqu’ici ça revient à se baigner dans une piscine. Mais le paysage qui entoure ces piscines est très agréable. On voit le volcan au loin et le site est entouré de forêt. L’eau était extrêmement chaude et il était difficile d’y plonger tout le corps mais après y être resté à barboter pendant environ 1 heure, mon corps était complètement détendu et j’ai dormi dans la voiture jusqu’à la prochaine destination. Les sources d’eau chaude ont aussi de nombreuses vertus thérapeutiques, notamment pour la peau et les rhumatismes.

Visiter le temple bouddhiste Taman Alam Lumbini

Ce temple bouddhiste est impressionnant car entièrement recouvert d’une peinture couleur or. Il s’agit d’une réplique de la célèbre pagode Shwedagon de Rangoon en Birmanie et a été inaugurée en 2010. Avec ses 46,8 mètres de hauteur, il s’agit de la plus haute pagode d’Indonésie. Il n’y avait pas beaucoup de touristes ce jour-là mais on sent que c’est un endroit qui attire du monde quand on voit qu’ils proposent de s’habiller avec différents costumes qui n’ont pas forcément de lien avec la culture locale (coréens, japonais…). À côté du temple se trouve un grand parc accessible par un pont suspendu de 20 mètres. Nous n’en avons eu qu’un rapide aperçu car il a commencé à pleuvoir après avoir traversé le pont donc nous avons rebroussé chemin.

S’émerveiller devant la cascade Sipiso-Piso

Cette cascade est la plus haute de Sumatra et elle vaut le détour. Il s’agit d’une cascade qui se jette à 120 mètres de hauteur et qui vient d’une rivière souterraine. Le point de vue depuis le parking offre un superbe panorama sur la cascade et le lac Toba et vous pouvez descendre plus bas pour la voir sous un angle différent. Vous pouvez même descendre jusqu’en bas si vous avez le temps.

Comprendre la culture Karo dans le village traditionnel de Dokan

Ricky, qui est lui-même de la culture Batak Karo, nous emmène ensuite voir le village traditionnel de Dokan. Grâce à lui, nous sommes autorisés à entrer dans une des maisons pour voir concrètement comment les familles vivent. Ils nous expliquent que 8 familles vivent dans cette maison, que les personnes qui y habitent travaillent pour la plupart dans des fermes. La cuisine est à l’intérieur, ce qui crée pas mal de fumée lorsque quelqu’un cuisine car tout est au feu de bois. Pour les toilettes, en revanche, il faut aller à l’extérieur dans les toilettes publiques. Au milieu du village, se trouve un grand abri avec un plancher en bois où les adultes se réunissent en rentrant de la ferme pour danser ou pour faire de l’exercice.

Guide conseillé

Cette journée fut extrêmement riche en découvertes et en émotions et je conseille à quiconque venant à Sumatra de s’arrêter à Berastagi pour voir toutes les merveilles qu’il y a autour. Ricky a été un guide parfait, n’hésitez pas à le contacter : +6285333542048 (ou @rickyricardotarigan sur Instagram et Facebook).

Combien coûte une journée à la découverte de Berastagi et de ses alentours

Le tarif dépendra du nombre de personnes que vous êtes et de ce que vous voulez faire. Pour notre part, nous étions 5 et nous avons payé 200 000 Rp chacun. Toutes les entrées sont inclus mais vous paierez vos repas ainsi qu’un don du montant de votre choix pour la maison traditionnelle karo.

Où dormir à Berastagi ?

L’OYO 799 Hotel Dieng a été une belle surprise. On ne trouvait pas beaucoup d’hôtels corrects dans le coin, la grande partie de ceux qu’on a regardé en ligne étaient vraiment médiocres, minuscules, sans fenêtre, avec de vieux meubles, des avis négatifs. Heureusement, nous avons trouvé OYO 799 Hotel Dieng dont le prix était plus que raisonnable (9€ la nuit), le personnel hyper accueillant et aux petits soins (c’est grâce à eux qu’on a trouvé notre super guide pour un tarif moins élevé qu’ailleurs) et la chambre était très propre, grande et avec une fenêtre. Il faut aussi savoir que la rue principale de Berastagi est extrêmement bruyante à cause du trafic, du coup, mieux vaut choisir un hôtel dans une rue perpendiculaire, comme l’OYO 799.

Épingle cet article sur Pinterest :

5 choses à faire autour de Berastagi à Sumatra
  •  
  •  
  • 2
  •  

Laissez un commentaire

Close