Malaisie

2 jours dans la jungle de Taman Negara en Malaisie

Trek dans la jungle de Taman Negara
Ecrit par Pauline

Taman Negara signifie Parc National en malaisien. Il y en a plusieurs en Malaisie, notamment à Penang et à Johor. Celui dont on parle aujourd’hui, c’est LE Taman Negara, celui qui protège l’une des plus anciennes forêts tropicales au monde. 130 millions d’années… bien plus ancienne que les dinosaures et la forêt amazonienne, je vous laisse imaginer !

Je m’y suis rendue sur un coup de tête après l’annonce de 2 jours fériés pour célébrer la victoire historique de l’opposition durant les élections générales. 4 jours de week-end donc, une belle aubaine que je ne pouvais pas laisser passer.

Comment se rendre à Taman Negara depuis Kuala Lumpur ?

Kuala Lumpur – Jerantut

Je pack mes affaires plus vite que mon ombre, et me rend à la station de bus ‘Pekeliling’, le seul moyen de connaître les horaires et de réserver mon bus. Quand j’arrive le bus de 12h vient de partir et celui de 13h est plein. Je partirai donc à 14h. Un conseil donc, si vous avez une contrainte horaire, rendez vous à la gare routière assez tôt ou la veille pour réserver votre bus. Prévoyez aussi de retirer de l’argent avant de partir car il n’y a pas de distributeur à Kuala Tahan.

En 3h30, le bus m’emmène vers ma première étape, Jerantut, pour seulement RM18. De Jerantut, on peut prendre un bus, un mini-van, un taxi ou un bateau pour Kuala Tahan, aux portes de Taman Negara.

Jerantut – Kuala Tahan

Il n’y a que 2 bus locaux qui passent, à 10h et à 15h et il était aussi trop tard pour le bateau. Je n’ai donc eu d’autre choix que de prendre un taxi négocié pour RM70 (le prix normal étant RM80). Cher pour 1h de voiture, mais pas moyen de négocier plus bas. Après 18h, les prix montent même à RM100+. Pas de Grab ici, ils savent qu’ils ont le monopole !

Kuala Tahan, le point de départ des excursions

Kuala Tahan est une petit ville située au bord d’un fleuve qui la sépare de la jungle. De nombreux restaurants flottent sur les rives du fleuve et il est plutôt agréable d’y manger un morceau même si la nourriture n’est pas extraordinaire. Dans le reste de la ville, on trouve de petits restaurants, petits magasins et petites agences touristiques. Tout est petit par ici.

Trek dans la jungle de Taman Negara

Vue imprenable sur les rives de Kuala Tahan

Je réserve mon trek directement avec ma guesthouse. Il y a plusieurs options, notamment 2 jours de trek avec nuit dans un mirador ou dans une grotte. Je veux absolument faire la nuit dans la grotte mais nous ne sommes que 2 et il leur faut au moins 4 personnes pour que les organisateurs s’y retrouvent niveau coût, car le point de départ est plus loin et il faut s’y rendre en bateau. Tard dans la soirée, trois personnes se joindront finalement. Ravie, je suis !

Préparatifs pour le trek

Ne vous chargez pas trop car vous allez devoir porter votre sac au moins 5 heures par jour et votre guide vous donnera en plus assez d’eau pour les 2 jours (3 litres) ainsi que de la nourriture (noodles, biscuits, fruits), une assiette, un verre et des couverts, un matelas et un duvet. Prévoyez tout de même de prendre un change car vous allez transpirer, beaucoup ! Et ce n’est jamais agréable de remettre des vêtements sales et humides. Pensez aussi à prendre une lampe frontale et une cape de pluie au cas où. Un anti-moustique peut aussi être utile, mais ne l’appliquez pas s’il y a des abeilles autour de vous. Vous ne ferez que les attirer. Pour la crème solaire, vous n’en aurez besoin que pour le bateau s’il n’a pas de toit et le tout début de la randonnée… après, tout est couvert.

Trek dans la jungle de Taman Negara

Le matériel qu’on doit ajouter dans nos sacs

Pour vous laver les dents, le corps, les cheveux, etc, ne prenez que des produits naturels et biodégradables car vous n’aurez d’autre choix que de vous laver en pleine nature… Si vous n’avez pas, préférez ne vous lavez qu’à l’eau. Après tout ce n’est que 2 jours et c’est l’aventure, non ?

En demandant quel animal on serait le plus susceptible de voir dans la jungle, on nous répond simplement « les sangsues » ! Me voilà au parfum ! N’en ayant encore jamais rencontré et me faisant tout un monde de cette petite bestiole, je me suis renseignée pour savoir comment éviter les morsures.

 Point sangsues

La sangsue est un mini-verre qui se tient à la verticale, en général au sol, et qui attend patiemment qu’un corps au sang chaud passe pour se réveiller et pour tenter à tout prix de l’atteindre avec plus de flexibilité qu’un contorsionniste. Elle s’accroche à tout ce qui passe, surtout à vos chaussures et vos chaussettes, et tente ensuite d’atteindre votre peau pour se nourrir de votre sang. Elle peut passer à travers les tissus.

Sangsue Taman Negara

Une sangsue, ça ressemble à ça quand elle n’a pas mangé

La bonne nouvelle, c’est qu’elle ne transmet aucune maladie et elle est même utilisée en médecine. La morsure est aussi indolore car la sangsue injecte un anesthésiant en vous mordant. Le seul problème, c’est qu’elle injecte aussi un anticoagulant qui vous fera beaucoup saigner lorsque la sangsue lâchera la prise.

Pour éviter de vous faire mordre, il y a tout de même quelques solutions et je vous partage celles qui m’ont permis de ne pas me faire mordre une seule fois !

D’abord, j’ai enfilé plusieurs couches. Une première avec un legging que j’ai recouvert avec des chaussettes hautes que j’ai trempées dans un mélange d’eau et de tabac la nuit précédant le trek. Et par-dessus le tout, j’ai mis un jogging. Je me suis servie du mélange eau-tabac pour asperger mon legging, histoire de vraiment sentir comme un gros fumeur. L’odeur du tabac rend les sangsues stones, elles viendront toujours s’accrocher à vous mais elles seront étourdies, voire meurent (là j’ai culpabilisé!).

Dans notre groupe, une seule personne sur six s’est fait mordre deux fois. Pour faire lâcher les sangsues, on a appliqué le mélange eau-tabac sur le corps de la sangsue et cela a fonctionné, la sangsue a lâché la prise. En revanche, ne tentez pas de vous débarrasser d’une sangsue avec du sel, un anti-moustique ou tout autre produit. Elle pourrait le régurgiter dans la plaie et vous risquez une infection. Vous pouvez aussi simplement attendre qu’elle finisse son repas, elle lâchera naturellement après environ 20/30 minutes.

2 jours dans la jungle de Taman Negara

Avant de démarrer le trek, rendez-vous au bureau du Parc National pour faire un inventaire de toutes vos affaires. Ils vous demanderont de dire combien de paquet de gâteaux, de noodles, de bouteilles d’eau etc vous avez, et pareil pour vos vêtements. Au retour vous devez avoir ramené tout ce que vous aviez emporté. L’objectif étant de faire attention à ne pas laisser de déchets derrière vous dans la jungle.

Après l’inventaire, nous nous sommes rendus à la Canopy Walk, un parcours dans les arbres où nous empruntons ce qui est censé être le plus long pont suspendu au monde (mais une bonne partie est fermée). A 45 mètres de haut, c’est le spot parfait pour observer les animaux. Mais avec le nombre de touristes qui passent, je ne crois pas qu’il soit encore possible d’observer grand-chose. La balade n’en reste pas moins très agréable.

Trek dans la jungle de Taman Negara

Un des ponts suspendus de la Canopy Walk

Nous retrouvons ensuite notre bateau qui nous emmène à notre point de départ. Nous déjeunerons à bord avec au menu du riz et du poulet que nous mangerons avec les doigts, à la malaisienne. Une fois arrivés, Saiful, notre guide, nous briefe sur le programme.

Nous avons marché 8 km par jour à un rythme plutôt soutenu. La première journée parce que nous avons démarré tard le trek et que nous devions rejoindre la grotte avant la tombée de la nuit. Le deuxième jour parce qu’une personne du groupe avait son avion à prendre et devait être rentrée en début d’après-midi.

Saiful a tout de même pris le temps de s’arrêter pour nous partager son savoir sur les plantes et les animaux qu’on rencontrait sur le chemin. Les champignons, les insectes, les scorpions, les énormes ruches d’abeilles, les crabes de rivières. On a aussi vu un écureuil géant, un cochon sauvage et un chevreuil. Enfin entendu pour ma part pour les deux derniers que je n’ai pas eu le temps de voir. Le bruit des cigales nous accompagne tout le long du trek ainsi que les cris des oiseaux. Cela faisait longtemps que je n’avais pas marché en pleine forêt et cela me fait un bien fou.

Trek dans la jungle de Taman Negara

Coucou toi!

La randonnée n’est pas très compliquée mais ce n’est pas non plus un parcours de santé. On monte et on descend, on escalade des troncs d’arbres tombés ici et là, on traverse des rivières, on glisse dans la boue. Par endroit, le chemin est bloqué par des branchages. Saiful nous explique que ça arrive après qu’il est plu comme la veille. Il prend sa machette et nous libère le passage.

Il est indispensable d’avoir un guide car le chemin n’est vraiment pas évident à trouver.

Trek dans la jungle de Taman Negara

Notre petit groupe de 5 personnes avec notre guide Saiful au milieu

Une nuit dans une grotte

Dormir dans une grotte était la chose qui m’excitait le plus dans ce trek, et je n’ai pas été déçue. Alors que d’habitude, il y a plusieurs groupes qui dorment dans la même grotte (ça peut monter jusqu’à 80 personnes en haute saison), nous avons eu la très bonne surprise de n’y trouver personne ! La grotte sera à nous, rien qu’à nous pour toute la nuit. Nous sommes arrivés à la tombée de la nuit, nous avons récolté du bois sur les derniers mètres et avons installé notre camp. La nuit est déjà tombée et nous devons encore se laver et faire à manger. Saiful s’occupe de la cuisine, on l’aide à couper les légumes puis c’est à la rivière que nous irons nous laver, à la lampe frontale, en essayant d’éviter les sangsues et en se faisant picorer les pieds par des petits poissons. Le fish spa dans la jungle, c’est gratuit ! L’eau était bien fraîche ce qui nous a fait beaucoup de bien après cette longue journée.

Trek dans la jungle de Taman Negara

Un délicieux dîner cuisiné avec amour par Saiful

La grotte est remplie de chauve-souris. Je me suis dirigée vers un recoin de la grotte pour faire un petit pipi. Je n’ai pas allumé ma lampe mais je sentais qu’il y avait du mouvement au dessus de ma tête. J’allume ma lampe frontale et je découvre des dizaines de chauve-souris qui virevoltent au dessus de ma tête pendant que je fais mon affaire. On ne vit pas ça tous les jours !

La nuit se passe dans une bonne ambiance. On mange la délicieuse nourriture de Saiful tout en apprenant à mieux se connaître les uns les autres. On est tellement chaos qu’on tombera de sommeil très tôt. Même sur un matelas d’1cm et sur le sol dur, j’ai dormir comme un bébé ! Apparemment, un porc épic nous aurait rendu visite la nuit en recherche de nourriture mais je ne me suis pas réveillée.

Trek dans la jungle de Taman Negara

Notre hôtel 5* pour la nuit

Le village Orang Asli

Au retour, on nous propose de visiter le village de Orang Asli. J’avais pas mal lu sur différents blogs que la visite était souvent décevante et même notre guide nous la déconseille. Il nous explique que la communauté d’aborigènes est normalement itinérante mais ces villageois sont maintenant sédentaires pour les touristes. Ce n’est plus du tout un village authentique et les habitants font leurs courses au supermarché, comme tout le monde. La chasse n’est plus ce qui leur permet de vivre mais bien le tourisme. Du coup, nous avons tous décliné l’offre. Saiful nous a gentiment invité à manger au resto à la place.

Trek dans la jungle de Taman Negara

Le village Orang Asli depuis le fleuve

Infos pratiques

Le trek nous a coûté RM230 par personne, incluant le guide, les trajets en bateau, l’entrée dans la Canopy Walk, la nourriture et l’eau pour 2 jours et la location des duvets/matelas. Vous devrez payer RM1 de plus pour l’entrée dans le par cet RM5 par appareil photo. En théorie, vous devriez donc déclarer séparément un appareil photo et un téléphone mais dans les faits, ils ne vérifient pas vraiment.

Pour un trek d’un jour, vous paierez RM150 et pour 3 jours (avec nuit dans le mirador + nuit dans la grotte), ce sera RM320.

Pour repartir, nous avons repris un taxi depuis notre guest house pour Kuala Tahan (pour RM80 cette fois). Mieux vaut avoir déjà réservé votre bus depuis Jerantut , surtout si c’est le weekend. C’est ce que nous avons fait à notre arrivée mais nous avions envie de changer l’horaire après coup et nous n’avons pas pu car tout était complet (dimanche).

Où dormir

J’ai choisi la Tebing Guest House (RM145/nuit en chambre double). Très jolie et propre avec tout le confort et surtout un très bon accueil de la part de Rani, le gérant. Je me suis tout de suite sentie comme en famille, Rani nous a donné ses meilleurs conseils et l’environnement de l’hôtel est hyper apaisant, entouré d’arbres et d’un joli jardin.

Trek dans la jungle de Taman Negara tebing guest house

La vue depuis le couloir/balcon de Tebing Guest House

Je vous recommande aussi de prendre votre trek avec la guest house ou de contacter directement Saiful: +60 179 875 486.

Si vous préférez une expérience atypique, vous pouvez opter pour Danz Eco Resort où vous pourrez dormir dans une capsule.

Pour conclure

Je vous recommande vivement de tenter cette aventure à Taman Negara, c’est une de mes expériences préférées jusque là en Malaisie… être au cœur de la jungle, avancer au rythme des cigales, à l’affût du moindre animal qui pourrait passer, dormir dans une grotte et le tout avec un petit groupe d’inconnus fort sympathiques… c’est selon moi vraiment à faire. Et ne vous préoccupez pas trop des sangsues. Comme nous le disait justement Rani « ça fait partie de l’aventure ! ».

Si vous avez des questions / réactions, n’hésitez pas à commenter plus bas. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

NEWSLETTER
Ne ratez plus rien...

1 fois par mois, je vous envoie les derniers articles.
Je ne spamme pas, c'est promis !

Invalid email address
Vous pouvez vous désinscrire à tout instant.
  • 46
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Close