Confidences Egypte

Quand une pause s’impose : 2 mois en Égypte

Ecrit par Pauline

Le voyage apporte son lot d’imprévus et ça tombe bien… c’est exactement ce que je recherchais en quittant la France il y a 7 mois.

5 mois en Asie

Après avoir traversé l’Asie du Sud-Est des Philippines jusqu’en Malaisie durant 5 mois, j’ai décidé de changer de cap. Le hasard des rencontres et sans aucun doute le destin y sont pour beaucoup. Je commençais à me lasser de l’Asie, je ne profitais plus autant, je n’appréciais pas assez ce que je voyais, j’avais besoin de challenge, de nouveau, de pas commun.

Direction l’Égypte

1 mois après avoir fait ce constat, je me dirigeais vers le Moyen-Orient, vers l’Égypte pour être précise. Cela fait donc un peu plus de 2 mois maintenant que je vis dans une famille égyptienne au Caire à apprendre tout doucement l’arabe, à m’imprégner de la culture locale, à prendre le temps de prendre le temps.

Et ton tour du monde alors ?

Beaucoup me demandent… mais alors tu arrêtes ton tour du monde ? Quand repars-tu ? Où vas-tu ensuite ? Combien de temps restes-tu en Égypte ? J’avoue ne pas savoir quoi répondre à toutes ces questions. Je vis au présent. Et aujourd’hui je suis bien là où je suis. Je n’ai pas encore décidé de ce que je ferai ensuite. Et franchement… pourquoi se mettre la pression ? Si je suis heureuse là où je suis, c’est l’important non ?

La spontanéité avant tout

Ce tour du monde n’en a jamais vraiment été un. Mais c’était une façon simple de résumer mon projet à ma famille, à mes amis, et même à vous, chers lecteurs. J’avais bien en tête un itinéraire possible, plutôt logique. Passant classiquement par l’Asie, l’Océanie puis l’Amérique du Sud. Mais comme vous le savez, je n’aime pas m’enfermer dans un schéma prédéfini. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas pris de billet tour du monde et que tous mes trajets se sont faits au feeling et à la dernière minute.

Peut-être bien que je ne ferai pas le tour du monde… du moins pas comme on l’entend aujourd’hui à savoir : voir un maximum de pays en un temps souvent court, en passant d’un continent à un autre d’Est en Ouest ou d’Ouest en Est. Et franchement, qu’est-ce que ça peut bien faire ? Je ne fais pas ce voyage pour cocher des cases mais bien pour vivre des expériences et être ouverte aux opportunités. Celles qui me font grandir et m’apportent beaucoup, en particulier sur le plan humain.

Désert de Fayoum en Egypte

Franchement… vous auriez besoin d’une raison de plus pour rester ?

Pression sociale

Il y a une certaine pression sociale qui règne autour de moi me suggérant plus ou moins subtilement de ne pas m’arrêter trop longtemps, d’aller voir un maximum de choses, de multiplier les photos paradisiaques aux 4 coins du monde… D’autant plus depuis les récents attentats de Tanta et d’Alexandrie. « Mais pourquoi tu restes ? », « Ça commence à devenir dangereux !». Comme si ce voyage, je le faisais pour d’autres, pour faire rêver des gens derrière des écrans. Mais non. Ce voyage je le fais avant tout pour moi, me (re)trouver et m’épanouir. Et si en parallèle, cette façon de voyager peut en inspirer certains d’entre vous, j’en serai la première heureuse. Mais ce n’est pas l’objectif premier.

Peut-être me comprendrez-vous si vous aussi, vous êtes partis pour un long voyage et qu’on vous a répété quelle chance vous aviez de partir si longtemps, de découvrir ces endroits si merveilleux. Il est compliqué de faire comprendre que, oui, on peut aussi se lasser des plages paradisiaques, de changer d’endroit tous les 2 jours, de rencontrer des gens nouveaux à qui on répondra aux mêmes questions qu’aux 100 d’avant.

Ne vous méprenez pas, j’adore tous cela ! Mais parfois… une pause s’impose pour apprécier de nouveau ce que le voyage nous offre.

Le voyage continue

Je continue évidemment à voyager dans le pays à chaque occasion. On ne se soigne pas du virus du voyage comme ça ! Alexandrie, Fayoum, Dahab, Hurghada… Sans oublier Le Caire qui est une ville qui me fascine ! Je découvre ce que je n’avais pas eu l’occasion de voir lors de ma croisière sur le Nil il y a quelques années de cela. Parce qu’être basée dans une ville n’empêche pas de voyager, au contraire ! Je le fais simplement moins au pas de course qu’avant.

Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre tout cela sur Snapchat (@grainevoyageuse) et j’en suis ravie. C’est le réseau que je préfère pour vous montrer mon quotidien et mes escapades. N’hésitez pas à me poser toutes les questions que vous voulez. Je réponds systématiquement.

Je vous embrasse depuis ma famille d’adoption et je vous invite à suivre mon compte Instagram pour constater par vous-mêmes qu’il y a de bonnes raisons de rester dans ce magnifique pays.

Des questions ? Réactions ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire plus bas…

Épingle cet article sur Pinterest :

Faire une pause lors d'un long voyage

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A propos de l'auteur

Pauline

Pauline partage les secrets de fabrication de ses voyages pour faire de toi un voyageur expert. Spécialiste des voyages en solo au féminin.

9 Commentaires

  • Je trouve ça trop bien d’être hébergé dans une famille et de partager le quotidien avec eux, d’apprendre la langue… j’aimerais tellement le faire un jour, notamment en Egypte 🙂
    Sinon, je trouve que tu as eu raison de faire une pause afin de ne plus perdre l’intérêt pour l’Asie.
    Ca devait être une belle aventre en tout cas 😉

    • C’est vrai que c’est hyper enrichissant. Comme quoi le hasard du voyage (ou le destin) nous emmène parfois là où on ne s’attendait absolument pas à aller. 3 mois maintenant que je suis ici… que le temps passe vite ! Un retour en Asie s’annonce prochainement, et j’en suis ravie. Comme quoi l’éloignement a du bon ! 😉 Je te souhaite de vivre cette expérience en tout cas ! Incha’allah 😀

    • Je sais paaaaas !!! Ahah ! Non en vrai il se pourrait qu’un retour en Asie se fasse prochainement. Je me suis rendue compte qu’un tour du monde à la va-vite, ça m’allait pas (je m’en doutais déjà un peu avant de partir). Je commence à devenir comme toi du coup, je m’installe pour plus longtemps, je prends le temps de la découverte et de vraiment voir comment les locaux vivent 😉 Et toi, tu penses rester encore un moment au Vietnam ?

  • J’avais adoré la Jordanie et l’Egypte est sur la liste des pays que j’aimerais découvrir.
    Niveau sécurité, tu trouves safe ?

    Bon voyage, quelle que soit sa forme, le nombre de pays ou de plages paradisiaques tu verras !

    • Merci Tiphaine pour ton joli message 🙂 L’Égypte ne craint pas à mes yeux. Après, je vis avec des locaux donc c’est peut-être différent mais quand je me suis retrouvée seule, je n’ai eu aucun problème. Les égyptiens sont adorables et cherchent à t’aider même si t’en as pas besoin ^^ Je ne saurais que te conseiller de tenter l’aventure ! Surtout en ce moment, pas plus de danger qu’ailleurs et peu de touristes !

  • Hello Pauline ! Si plein de sagesse tes propos, cette philosophie que tu défends de prendre le temps, apprécier chaque instant présent nous emméne si loin de nos modes de vie actuels .. Peut être que ta désintoxication a commencé ???? de nos courses permanentes, de notre insatisfaction permanente, par notre approche consumériste qui nous fait si souvent oublier l’essentiel …… alors résiste à la pression des autres et aie confiance dans ton ressenti. Moi tu me fais toujours autant rêver, certes par ses paysages magnifiques que tu nous fais partager mais surtout par ta philosophie de vie ouverte sur les autres et d’autres façon de penser …. alors merci merci pour ça !!!! L’Égypte est mon grand rêve, je pensais devoir faire une croix dessus compte tenu de l’insécurité qui y règne de notre point de vue d’ici. Mais tu ravives ce projet et me redonne espoir de le réaliser. Porte toi bien je t’embrasse

    • Voilà un message qui me fait très (très) plaisir ! Merci Valérie ! Je crois qu’une forme de désintoxication a commencé, c’est vrai. Mais même à des milliers de kilomètres, la réalité vient me rattraper de temps en temps. Difficile d’y échapper, la distance physique ne signifie plus grand chose aujourd’hui. Malgré ça, j’essaye de plonger à 2 pieds dans une culture qui n’est pas la mienne et d’en tirer des leçons… de voir le monde différemment. Quant à l’Égypte, j’imagine que les médias y sont pour beaucoup dans le sentiment d’insécurité qu’inspire le pays, et de manière générale tout le Moyen-Orient. J’essaye de comprendre ce qui nous fait si peur mais je trouve difficilement. N’abandonne pas ce projet, la très grande majorité des lieux touristiques sont sûrs. Il faut juste éviter les rassemblements chrétiens qui sont visés en priorité ici. Pour ma part, en tout cas, je me sens bien ici et n’ai pas plus peur que ça. J’avoue ne pas me sentir toujours à l’aise dans les grands rassemblements quel qu’ils soient.. Mais j’aurais la même crainte à Paris par exemple. Je t’embrasse fort, en espérant que tout se passe bien pour toi 🙂

Laissez un commentaire

Close