Brésil

Se déplacer, se loger, manger à Rio de Janeiro

Mojito Hostel Rio Ipanema
Avatar
Ecrit par Pauline

Rio de Janeiro peut vite déconcertée tant cette ville de 6 millions d’habitants est en mouvement permanent. Pour faciliter votre compréhension de la ville avant votre arrivée, voici quelques informations pratiques à connaître : comment se déplacer, où se loger et que manger.

Les transports

Atteindre le centre de Rio depuis l’aéroport

Pour se rendre à Rio depuis l’aéroport, vous avez plusieurs options. J’en ai testé deux.

  • La première est le taxi. Pour cela, ne prenez pas n’importe lequel, certains taxis sont connus pour être des escrocs. Sur les conseils de la gérante de mon auberge de jeunesse, j’ai pris la compagnie AEROTAXI reconnaissable à ses taxis jaunes. Vous devrez cependant débourser environ 80 R$ soit près de 20 €. Je l’ai testé à deux reprises sans problème. D’autres compagnies montent les prix jusqu’à 130 R$ (négociables jusqu’à 110 R$) et sont réputées pour être encore plus sécurisées.
  • L’autre option que j’ai testé est le bus. Ce sont de grands bus bleus climatisés de la compagnie Premium qui desservent le centre, les deux aéroports (Galeão Tom Jobim et Santos Dumont) ainsi que la gare routière (Rodoviária Novo Rio). Ils ne coûtent que 14 R$ (moins de 4€) et a le wifi.

Dans les deux cas, vous atteindrez Copacabana ou Ipanema en environ 1 heure.

Ce que je vous recommande est de prendre le taxi à votre arrivée, surtout s’il fait nuit, car il n’est pas conseillé de vous balader avec vos affaires de valeurs dans Rio. D’autant que vous ne saurez pas où vous arrêter et que vous risquez d’avoir un peu de marche à faire. En taxi, vous ne vous poserez pas la question. Votre chauffeur vous déposera devant votre hébergement. Vous pouvez aussi demander à votre hébergement si des transferts sont organisés.

Au retour à l’aéroport, en revanche, une fois que vous connaîtrez un peu plus la ville et le fonctionnement des bus, vous pourrez tenter le bus Premium. Il passe environ toutes les 15 minutes. Pour ma part, je l’ai pris sur la route qui longe la plage de Copacabana.

Se déplacer en ville à Rio

Les bus vous emmèneront partout. Demandez à votre hébergement lequel prendre et une fois à bord, demandez au chauffeur (avec un grand sourire) de vous prévenir quand vous arriverez à l’endroit voulu.

Dans tous les bus du Brésil, vous devrez passer un tourniquet avant de pouvoir vous asseoir. Autant vous prévenir qu’avec un gros sac, c’est galère. Vous paierez à la personne qui est assise à côté, ou, à défaut, directement au chauffeur. Chaque trajet coûte environ 3,80 R$.

Le métro est un transport plus confortable et plus sûr mais il n’y a que 2 lignes. Il coûte 4,10 R$.

carte metro rio janeiro

Image @metrorio.com

Exemple de trajets :

  • Pour se rendre au Pain de Sucre : Métro jusqu’à Botafogo puis bus 513. Retour à Copacabana par le bus 582.
  • Pour se rendre au Corcovado : Métro jusqu’à Largo do Marchado. De là, prendre le bus 580 (il y en a d’autres, se renseigner au point d’information) jusqu’au funiculaire. Pour ma part, j’ai pris un van pour 30 R$ qui mène à l’entrée en 20 minutes et qui coûte 26 R$. De là, reprendre un van compris dans l’entrée qui vous emmène jusqu’au pied des escaliers.

Il reste toujours l’option taxi, notamment le soir dans les endroits peu sûrs. Si vous voulez assister au coucher du soleil au Corcovado, par exemple, le trajet retour jusqu’à Copacabana vous coûtera environ 35 R$.

Se loger à Rio

J’ai testé 2 auberges de jeunesse dans 2 quartiers différents.

A Copacabana : El Misti Hostel Copacabana

Pour 9€, j’ai dormi dans un dortoir de 9 lits. Je dois avouer que le triple lit superposé me faisait un peu peur, mais j’ai réussi à avoir le lit du bas ! Bon petit déjeuner, plein de canapés, bonne ambiance et à 5 minutes à pied de la plage de Copacabana.

El Misti Hostel Copacabana

Espaces communs du Misti Hostel Copacabana

El Misti est une chaîne, vous pouvez en retrouver dans tous les quartiers ou presque.

A Ipanema : Mojito Hostel

Un peu plus chère, mais aussi plus confortable. Vous paierez 15€ pour un dortoir de 6 lits. La décoration des espaces communs est super agréable, le petit-déjeuner très bon et l’accueil chaleureux d’Alessio et de son équipe vous donnera le sourire. J’ai particulièrement apprécié la prise électrique et la lampe de lecture pour chaque lit. Assez rare pour être noté.

Mojito Hostel Rio Ipanema

Espaces communs du Mojito Hostel

Manger à Rio

Je suis fan de la street food en général, et brésilienne en particulier, même si elle n’est pas très saine. Personnellement, j’ai adoré ces croquettes de pomme de terre panées fourrées de poulet, saucisse ou morue. Vous en trouverez partout pour 3 R$ (moins d’1€) chacune. Goûtez aussi au « tapiocas », les pizzas brésiliennes avec cette pâte si particulière.

Pour un repas milieu de gamme, rendes-vous aux buffets au kilo. Vous paierez donc en fonction du poids de votre assiette. Un bon concept qui permet d’éviter le gaspillage. Une assiette bien remplie vous coûtera environ 20/25 R$ (5/6€). Le meilleur que j’ai goûté était « Estação Sabor » à Copacabana. L’endroit est en plus très agréable. Ambiance lounge.

Pour un repas traditionnel, goûter la feijoada qui est un plat à base d’haricots noirs et de viande de porc (saucisses, poitrine, bacon…), accompagné de riz et de farine de manioc.

feijoada brésilienne

Photo @cozinhatradicional.com

Vous pouvez aussi aller dans une churrascaria. Sauf si vous êtes végétarien, dans ce cas il faut oublier ! On vous y sert, directement à table, différents types de viande cuites à la broche. Il vous suffira de dire si vous en voulez ou non et de préciser où vous souhaitez que le serveur coupe votre morceau.

Pour le dessert, ne manquez pas de goûter l’açai, cette baie amazonienne souvent proposée sous forme de smoothie ou de glace, en l’accompagnant de ce que vous voulez… cacahuètes, chocolat, fruits, lait concentré. Il y en a pour tous les goûts et c’est délicieux. Vous trouverez aussi plein de stands vendant des churros qui sont eux aussi fourrés à ce que vous voulez grâce à une sorte de seringue.

bol açai

Bol d’açai – Photo @londonerinsydney.com

Côté boisson, goûter au maté (appelé chimarrão au Brésil), cette infusion traditionnelle amérindienne servi dans ce petit pot si caractéristique muni d’une paille.

Maté Cuia

Photo @lebackyard.com

Découvrez le Brésil en vidéo :

Et vous, que recommanderiez-vous à une personne qui découvre Rio ? Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

 

Enregistrer

  • 20
  •  
  • 5
  •  

5 Commentaires

  • Bonjour (j’ai laissé un autre message tout à l’heure)
    merci pour les renseignements pour les taxis et bus. nous arrivons à l’aéroport et devons nous rendre à l’hotel sur la plage de copacabana. après tout est pris en charge sauf les repas du midi donc nous testerons ta recommandation.
    j’ai hate de lire le reste de ton blog pour avoir plein de renseignements sur Rio (et après nous nous envolons au pérou)

  • Salut Pauline! Je suis en train d’envisager mon premier voyage solo pour le mois d’aout… je t’avoue que ça me stresse un peu de me retrouver face à moi-même alors j’espère rencontrer des gens dans les auberges de Rio pour me faire des compagnons de voyage jusqu’à Sao Paulo où je rejoins une amie.. Qu’en penses-tu? Le Brésil est-il un pays de backpackers comme certains pays d’Asie où on se fait des potes qui voyagent également en solo facilement?

    • Bonjour Charline,

      Contente de lire que tu as sauté le pas. Je comprends ton stress et c’est tout à fait normal de l’avoir. Le tout, c’est de ne pas le laisser trop t’envahir. Tu rencontreras des gens, au Brésil comme partout dans le monde, ne te fais pas de souci là-dessus. J’y ai rencontré beaucoup de backpackers mais aussi beaucoup de locaux qui sont faciles à approcher car très sociables. Juste, au Brésil, et en particulier à Rio, fais bien attention à tes affaires (voir ici : https://www.grainedevoyageuse.fr/voyager-seule-bresil/). J’attends tes impressions à ton retour avec impatience 😀

  • Je suis tombée sur ton blog en cherchant des destinations pour un probable futur voyage solo.
    Et puis, je viens de me rendre compte que j’ai été dans la même auberge de jeunesse que toi à Copacabana. Au début, pareil, je trouvais ça compliqué la chambre remplie à craquer avec des lits superposés très nombreux. Finalement, ça s’est très bien passé 🙂
    Pour la nourriture brésilienne, je rajouterais les “pao de quejo” 😉

    • Mais nooon ! Le monde est petit !! 😀 Ah tu as raison pour la Pão de quejo, c’est super bon !! Bon j’espère que le blog t’aidera dans ton projet de voyage solo !

Laissez un commentaire

Close