Mexique

Mexique : 3 îles à ne pas rater

Avatar
Ecrit par Pauline

Le Mexique regorge d’endroits paradisiaques. Voici 3 îles à ne surtout pas rater !

Après 3 jours passés à Playa del Carmen à profiter du soleil et à faire la fête, nous décidons d’explorer les îles de la région de Quintana Roo.

Cozumel

Première sur notre liste, l’île de Cozumel, car la plus proche de Playa del Carmen où nous avons démarré notre périple. A l’arrivée, l’île paraît très urbanisée mais il suffit de s’éloigner un peu du centre pour découvrir son côté plus sauvage.

Visiter l’île

Je vous conseille de louer un scooter pour faire le tour de l’île (comptez $250/300MXN pour la journée + $50/$60 le plein d’essence + assurance santé en option – conseillé pour ceux n’ayant pas ou peu d’expérience de conduite). En effet, une course en taxi pour atteindre le sud de l’île vous coûterait la même chose (seulement l’aller). Ne faites pas comme nous, pensez à emmener votre permis, éventuellement votre permis international si vous en avez un, une pièce d’identité et assez de cash ou une carte de crédit comme caution. Malgré avoir oublié tout ce que je viens de citer, nous avons tout de même pu louer un scooter à l’entreprise « Pipian » qui a accepté de prendre le risque d’avoir une amende.

scooter cozumel

1er arrêt : Skyreef

Il est possible de faire du snorkel devant le restaurant. Vous y verrez de nombreux coraux et poissons colorés proches du bord. Faites attention, les coraux sont très fragiles, ne marchez pas dessus et ne vous aventurez pas au dessus d’une zone corailleuse si vous ne vous sentez pas assez expérimenté. Vous risqueriez de les endommager.

Cozumel Skyreef

2e arrêt : El Cedral

Nous nous aventurons au cœur de l’île où il y aurait des ruines mayas conservées. Croyez-moi, ça ne valait pas le détour. Seule une toute petite pyramide, ou plutôt un tas de pierres, trône près d’une petite église. Rien d’extraordinaire, d’autant que les moustiques ont fait un festin de notre sang et qu’un mec déguisé en maya voulait nous faire payer la photo de la pyramide.

3e arrêt : Palancar

On nous refuse d’abord l’entrée car il est déjà 17h et tout ferme, même l’accès à la plage. La promesse d’un bon pourboire nous fera passer quand même. La plage est très jolie et le coucher de soleil promettait un beau spectacle mais malheureusement, nous avons dû libérer les lieux avant.

palancar cozumel

Si vous avez plus de temps que nous, descendez plus bas, jusqu’au phare, puis remontez l’île par l’autre côté. Mais faîtes-le de jour, car lorsque la lumière s’obscurcit, la route devient plus dangereuse.

Baignez-vous du côté ouest de l’île, évitez la côte est qui est plus dangereuse car en haute mer.

Holbox

Depuis Playa del Carmen, l’accès à l’île d’Holbox, plutôt isolée, est très facile. Il vous suffira de prendre un bus ADO pour Chiquila. Le trajet dure 2h. Vous arriverez directement au port où vous pourrez acheter votre billet pour la traversée en bateau jusqu’à l’île qui dure environ 30 minutes. Il y a un bateau toutes les heures. Il n’y a pas de distributeur, pensez à emmener assez d’argent en liquide.

holbox chiquila bateau

Holbox est une île qui a gardé son côté sauvage. Pas de voiture, vous circulerez à pied, à vélo ou en voiturette de golf. Les rues sont parfois inondées, il vous faudra alors peut-être faire un détour pour atteindre votre destination, sauf à mouiller vos gambettes… mais l’eau stagnante attirant les moustiques, je ne le conseille pas !

L’île est très tranquille et attire un tourisme plutôt familial. Pas d’insécurité ni de délinquance ici. On me raconte que si un habitant de l’île devient alcoolique, par exemple, il est prié de suivre une cure… ou de quitter l’île ! L’île est encore peu développée en dehors du centre mais nous avons pu voir des constructions de toute part. Elle risque donc de perdre assez rapidement son charme sauvage.

holbox calle centro carro

Visiter l’île

Baladez-vous dans les ruelles, louez un vélo ou une voiturette de golf pour faire le tour de l’île et explorez les endroits encore inhabités.

Vous pouvez notamment aller jusqu’à Punta Cocos, où vous pourrez observer des flamants roses, et où il parait que la nuit, l’eau scintille.

Et surtout, reposez-vous ! Si vous venez sur l’île pour faire la fête, ce n’est pas la meilleure destination. Il y a bien quelques bars avec de la musique le soir, mais rien à voir avec Playa del Carmen ou Cancún. Ici, c’est plutôt ambiance repos et farniente.

holbox atardecer

L’attraction de l’île, ce sont les requins baleines qui ne sont pas dangereux et avec lesquels il est possible de nager entre mai et septembre. Nous y étions en novembre, donc en saison plutôt basse. Nous avons ainsi pu profiter de plages quasiment désertes. L’eau n’y est pas aussi turquoise qu’à Cancún ou à Isla Mujeres, puisqu’ici commence le Golfe du Mexique, mais c’est l’aspect sauvage de l’île qui m’a énormément plu, ainsi que le fait d’avoir été jusqu’à la pointe nord-est, à l’extrémité du Mexique.

Si vous êtes fans de street art, c’est aussi un bon endroit où aller. Chaque année, des artistes du monde entier sont invités pour peindre des fresques murales. Elles sont absolument magnifiques et vous en trouverez à chaque coin de rue.

holbox street art mural

Que manger ?

Profitez de votre passage sur l’île pour manger du poisson et des fruits de mer, il est difficile d’en trouver de plus frais qu’ici. Je vous conseille d’aller au Changarrito qui se trouve tout proche de la plage, près du centre. L’endroit ressemble plus à de la street food de plage qu’à un restaurant mais faîtes-moi confiance. Les plats sont délicieux et Victor, le chef, vous fera vous sentir comme à la maison. Il prendra le temps de venir vous voir à la fin du repas pour s’assurer que vous avez apprécié ce qu’il vous a préparé. Il a passé de longues minutes à discuter avec nous et même à nous donner ses secrets de chef. Résultat : nous y sommes retournés le lendemain pour goûter à sa spécialité : la soupe de poisson. Il a étudié et travaillé avec des chefs du monde entier dont des français. Il s’est inspiré de ces rencontres pour créer une soupe de poisson, spécialité du sud de la France, à la mexicaine, donc avec du piment. Je vous la conseille !

holbox resto changarrito

Pour le dessert, offrez-vous une marquesita, sorte de crèpe croustillante à laquelle vous ajouterez du fromage hollandais et de la cajeta (confiture de lait de chèvre). Le mélange peut sembler risqué mais je vous assure que c’est très bon !

holbox marquesita

Le coût de la vie est plutôt cher sur l’île, notamment dû à son isolement, mais l’endroit vaut largement le détour. Ce fût mon coup de cœur.

Attention : les bus de retour à Cancún ne passent qu’à 13h30 et 14h. Prévoyez de prendre un bateau au moins 30 minutes avant depuis l’île.

Si vous décidez de vous rendre sur cette île, pensez que vous êtes ici dans une réserve naturelle et que l’absence de véhicule est un moyen de préserver son environnement. J’ai vu tellement d’îles magnifiques se transformer en déchèterie ou en lieu de débauche… Cela me ferait vraiment mal au cœur de le constater sur celle-ci dans quelques années. Chacun est responsable, habitants bien sûr, mais aussi et surtout les voyageurs de passage. Ne gâchez pas ces magnifiques endroits avec vos bouteilles de bières, cannettes de coca et autres emballages de gâteaux. Par pitié ! 🙂

"Je ne te demande pas de nettoyer mon île, seulement de ne pas la salir"

“Je ne te demande pas de nettoyer mon île, seulement de ne pas la salir”

Isla Mujeres

Pour y accéder, nous avons dû redescendre sur Cancún. Le trajet dure entre 3h30 et 4h depuis Chiquila. Deux compagnies de bus vous y emmènent. Un s’arrêtant dans tous les petits villages et l’autre direct, avec un seul arrêt. Pensez à demander lequel est le plus rapide. De là, nous avons pris un colectivo pour atteindre la gare maritime de Puerto Juarez qui se situe à 4 km au nord de Cancún. C’est de là que partent les ferrys les moins chers pour Isla Mujeres. Un aller-retour nous a coûté $228MXN, il semble que ce soit le double dans les autres ports. Cependant, prendre un aller-retour n’était pas forcément une bonne idée. Il semble qu’il y ait encore une autre compagnie qui propose des prix à $40 ou $50 le trajet depuis l’île.

isla mujeres puerto

Visiter l’île

Le centre de l’île consiste principalement en une rue principale avec tous ses vendeurs d’artisanat plus ou moins local et ses restaurants. J’ai l’impression d’être passée 100 fois dans cette rue.

Arrivés au bout de cette rue, vous atteindrez la Playa Norte, considéré comme la plus jolie de l’île. Effectivement, l’eau y est bleu et le sable blanc.

isla mujeres playa norte

Nous décidons d’embarquer pour un tour le lendemain pour faire du snorkel, puisque l’île est connue pour ces eaux transparentes et sa biodiversité marine. Au programme : snorkel au dessus de plusieurs récifs et surtout au Musa (musée sous-marin), chose qui m’intéressait le plus. Nous négocions un prix de $350MXN avec repas compris. On nous dit que le restaurant où nous irons mangé notre poisson frais au barbecue propose également de nager avec un requin chat. Je décline gentiment l’offre, prendre des animaux sauvages pour des bêtes de cirque a tendance à me mettre hors de moi.

Le tour à touristes de trop !

Nous partons donc vers 10h plein d’espoir de passer une super journée. Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai été déçue. Les récifs étaient certes jolis mais la marée humaine qui envahissait la surface du Musa m’a vite fait déchanter. On entend de partout les guides crier le nom de leur groupe pour être sûrs de ne perdre personne… Le problème c’est que le nôtre n’en avait pas, de nom ! Je ne suis pas rassurée lorsqu’il faut changer d’endroit à la nage pour rejoindre d’autres sites. C’est un peu « qui m’aime me suive » mais heureusement mon ami était là pour s’assurer que je suivais bien le groupe. Je peux paniquer assez vite dans l’eau.

isla mujeres musa snorkel

Pour les trajets un peu plus longs, on est tiré par le bateau grâce à une corde où on s’accroche tous désespérément. Arrivée au dernier site de snorkel, je suis presque en hypothermie. C’est ma faute, on est parti super vite le matin et je n’avais rien dans le ventre. Du coup, je reste sur le bateau. Dommage, il paraît qu’il y avait plein de poissons…

Et puis le midi c’est l’apothéose. Quand je vois dans quoi ils gardent le fameux requin chat, je me retiens de pleurer ! 20m² pour un requin d’1m50, c’est pas un peu juste les gars ?!

isla mujeres tiburon gato

Quand je demande d’où vient le requin, on me répond tout fièrement « Bah, de là-bas… des Caraïbes ». Et moi qui rentre dans leur jeu pour avoir plus d’infos « Ah ouais, mais il était genre… sauvage ? ». « Ah bah oui oui ma p’tite dame, c’est du pur jus ça ». Bon ok, j’exagère un peu les propos, mais en traduisant de l’espagnol, on n’est pas loin de la vérité. Bref, le couple bling bling et ses enfants qui nous accompagnaient durant le trip se délectent de pouvoir caresser et sortir de l’eau un requin chat au bord de la suffocation, parce que oui la photo souvenir qui terminera au fond d’un dossier oublié est plus importante que le bien être d’une pauvre bête qui n’a rien demandé.

Explorez les alentours

Vous aurez compris que je ne conseille pas particulièrement ce genre de tour trip. En revanche n’hésitez pas à vous éloigner du centre en louant une voiturette de golf ou un scooter. Par manque de temps, le dernier jour, on a choisi de prendre un taxi (aller-retour $200MXN) jusqu’à « El Acantilado del Amanecer », à l’autre bout de l’île où vous verrez un paysage complètement différent avec falaises, haute mer, ruine d’un temple maya et vue sur le décor urbain de Cancún. Son nom vient du fait qu’il s’agit du premier endroit où les rayons du soleil se posent au Mexique. Vraiment joli. Vous paierez l’entrée quelques pesos car il s’agit d’une réserve protégée mais vous pourrez profiter d’une belle balade le long des rochers. On ne le voit pas depuis l’entrée, mais des escaliers près du temple vous mènent vers de petits chemins. L’entrée ferme à 17h.

isla mujeres acantilado del amanecer

En bref, je suis contente d’avoir parcouru ces 3 îles. Ma préférée reste de loin Holbox mais Cozumel et Isla Mujeres offrent aussi de belles choses à voir.

Le truc en + Mi-novembre, profitez du festival de la culture caribéenne avec concerts, marchés, animations…

Découvrez le Mexique en vidéo

Connaissez-vous ces îles ? Qu’en avez-vous pensé ? Laquelle vous tente le plus ?

Enregistrer

  • 20
  •  
  •  
  •  

2 Commentaires

  • Bonjour,
    Je m’appelle Jérôme. Je pars dimanche pour un périple de 4semaines. Au programme Chicago (visite de la ville 3j + retraite méditative 10j), une destination farniente à définir (6j) puis Nashville (visite de mon neveu 6j).
    J’avais pensé aux Bahamas mais le billet d’avion est cher. J’ai vu qu’un billet aller/retour pour Cancùn est tres abordable mais j’aurai aimé trouvé un endroit paisible , être au plus près de la mer/nature/tranquille/ambiance bungalow sur la plage par exemple/ baignade… l’idée est que je puisse continuer à méditer si je le souhaite. As tu un spot à me conseiller proche de Cancùn (village a coté) où pas trop éloigné car je ne resterai que 6 jours.
    J’ai lu ton blog … Holbox est un endroit qui correspond à ma recherche?
    Merci 🙂

Laissez un commentaire

Close