#Conseils pratiques Tourisme responsable

Mon indispensable de voyage : ma gourde filtrante

Gourde filtrante Water to Go
Ecrit par Pauline

La question de l’eau est essentielle en voyage. Indispensable à la vie, vous en aurez d’autant plus besoin lors de vos longues heures de marche. Pour boire en toute sécurité, j’ai opté pour une gourde filtrante qui est rapidement devenu mon indispensable de voyage.

Mes habitudes d’avant : pastilles et bouteilles

Avant d’avoir une gourde filtrante, j’emmenais toujours avec moi des pastilles de MicroPur qui rendent l’eau potable en 2 heures. Je ne m’en suis servie que 2 fois au Costa Rica et en Thaïlande dans des situations exceptionnelles où je n’avais pas le choix. Il est, en effet, conseillé de ne pas trop en prendre, et attendre 2 heures peut être long.

La plupart du temps, j’achetais donc des bouteilles d’eau minérale dans le commerce. Et pour moi qui ne bois que de l’eau du robinet en France, semer des dizaines et des centaines de bouteilles en plastique dans les pays traversés me posait réellement question.

Un impact environnemental important

Imaginez. Vous partez voyager dans un pays où l’eau du robinet n’est pas potable. Admettons que vous achetiez 2 bouteilles d’1L ou 4 bouteilles de 50cl par jour à vous tout seul. Vous produirez entre 60 et 120 déchets de bouteilles en seulement 1 mois. Votre empreinte écologique ne sera pas vraiment au beau fixe. Imaginez en plus que vous vous trouvez dans un endroit où la collecte et le recyclage des déchets n’est pas au top. C’est très souvent le cas dans les pays en voie de développement. Vos bouteilles ont de grande chance de terminer dans une décharge ou pire, dans l’océan, où le plastique risque fort d’entrer dans la chaîne alimentaire (fragments avalés par les poissons que vous retrouverez dans votre assiette). Pour rappel : une bouteille d’eau met 1000 ans à se dégrader dans la nature.

Déchets plastique gourde filtrante

Des bouteilles de plastique et des ordures au Timor leste. Photo ONU/Martine Perret

Il faut ajouter au déchet produit tout l’amont de la production de l’eau en bouteille : l’extraction, l’embouteillage, le transport et la distribution. Pas joli joli tout ça.

Côté santé

Mon choix de ne boire que de l’eau du robinet en France est à la fois lié à une habitude familiale, à une forte sensibilité environnementale mais aussi à un aspect sanitaire dont on parle trop peu. L’eau en bouteille est souvent considérée, à tort, comme plus saine et sécurisée.

Pourtant, les bouteilles fabriquées en PVC ou en polycarbonate sont dangereuses pour la santé car elles contiennent phtalates, bisphénol et autres joyeusetés. Le PET libère lui aussi des hormones dans l’eau, des perturbateurs endocriniens qui peuvent causer stérilité et cancers.

Une gourde filtrante comme solution

Pour mon voyage au Brésil, j’ai décidé d’emmener une gourde filtrante, histoire de tester avant mon départ en tour du monde. J’ai choisi une gourde de chez Water-to-Go qui répondait à tous mes critères :

  • efficacité du filtre : filtre 99,9 % des contaminants dangereux (métaux et produits chimiques, virus, bactéries, parasites…). Développé par la NASA.
  • durabilité du filtre : la version OUTDOOR (75cl) peut traiter jusqu’à 200 litres d’eau ou durer 3 mois. La version CITY (50cl) peut traiter jusqu’à 130 litres d’eau soit environ 2 mois.
  • Contenant en plastique non dangereux : la bouteille est fabriquée en PEBD, sans bisphénol A et sans contaminant entrant dans l’eau.
  • Une utilisation simple : il suffit de tremper le filtre pendant 10 minutes à sa première utilisation, ensuite il n’y a plus rien à faire, juste à boire par la petite paille. En plus, sur la gourde CITY, il y a un petit indicateur d’usure pour savoir quand remplacer son filtre.
  • Un design sympa et personnalisable.
Pourquoi voyager avec une gourde filtrante

L’indicateur d’usure sur la gourde CITY de Water-to-Go

Si j’ai été rapidement convaincue par la théorie, la pratique me faisait un peu peur. Et si le système ne marchait pas ? Et si je me retrouvais malade pendant des jours ?

Je me suis finalement jetée à l’eau (Oh, le jeu de mot facile !) et je n’ai pas été malade une seule fois. Je l’ai remplie au robinet et à la source. D’habitude, même en prenant de l’eau en bouteille, j’ai souvent 1 ou 2 jours pas top. Alors je ne sais pas si ma pleine forme est liée à l’eau filtrée ou non mais en tout cas, le résultat est là.

Gourde filtrante Water-to-Go

Même Lucky l’a adopté

Des économies à la clé

Je me suis amusée à faire un tableau comparatif du coût d’une gourde filtrante (en l’occurrence celle que je connais) par rapport à l’achat de bouteilles d’eau dans un pays comme le Brésil (base / jour : prix moyen d’une grande bouteille d’eau d’1,5 L – 0,76 € + 1 petite bouteille de 50 cl – 0,68 €).

Coût Water-to-Go

Coût bouteilles jetables Coût Water-to-Go Coût bouteilles jetables

Durée : 3 mois

Durée : 21 mois

Achat bouteille 75 cl 32,95 € Achat de bouteilles jetables 129,60 € Achat bouteille 75 cl (1er filtre inclus) + 2 filtres 55,90 € Achat de bouteilles jetables 907,20 €
1 Filtre inclus 4 filtres 45,90 €
TOTAL 32,95 €   129,60 €   101,80 €  

907,20 €

Le résultat est sans appel. Honnêtement, je ne pensais pas arriver à un écart si important en commençant mes calculs. On se dit souvent que l’eau ne coûte rien, et pourtant… D’autant plus rageant quand on sait qu’on ne paye quasiment que l’emballage.

Pour un tour du monde ?

J’ai emmené une gourde de 50cl pour mes 3 semaines au Brésil mais je pense passer à la 75cl pour mon prochain tour du monde, histoire d’avoir plus de latitude pour les changements de filtres. J’emmènerai 3 filtres avec moi (celui déjà dans la bouteille à l’achat + 2 supplémentaires) puis je me ferai livrer les autres sur mon parcours.

Uniquement sur le blog : 10 % de réduction sur les gourdes Water-to-Go avec le code promo “GDV”

Merci à Water-to-Go d’avoir accepté de me faire tester leur produit. Le contenu éditorial de cet article m’appartient.

Des questions, réactions ? Laissez-moi un commentaire plus bas…

Épingle cet article sur Pinterest :

Indispensable de voyage : Pourquoi voyager avec une gourde filtrante

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

NEWSLETTER
Ne ratez plus rien...

1 fois par mois, je vous envoie les derniers articles.
Je ne spamme pas, c'est promis !

Invalid email address

Vous pouvez vous désinscrire à tout instant.

  • 121
  •  
  •  
  •  
  •  

23 Commentaires

  • Bonjour Pauline,

    Je souhaite offrir cette gourde à ma sœur qui va partir en tour du monde, mais la seule chose qui me pose problème, c’est que j’ai vu des avis qui disent qu’elle fuit …

    As-tu remarqué ce problème ?

    Par avance merci pour ton retour !

    • C’est vrai que la première que j’ai reçu fuyait. J’ai demandé au service après-vente et ils m’ont envoyé un nouveau bouchon avec un nouveau système qui évite les fuites. Depuis plus de problème et du coup je pense que tous leurs bouchons sont équipés du nouveau système..

  • Bonjour,

    Peut-on “stocker” l’eau ou doit-on boire directement ?
    Par exemple pour une randonnée peut-on la laisser 4/5heures dans la bouteille ?

    Je prépare également un voyage au Pérou et ça me parait un super achat…

    Merci

    • J’en suis toujours ravie et elle ne me quitte pas pendant mes longs voyages. Elle filtre instantanément puisqu’il s’agit d’une paille qui filtre quand tu aspires l’eau. Tu n’as donc pas besoin d’attendre ou de filtrer à l’avance 😉

  • Bonjour Pauline,

    Merci pour cet article qui me fait découvrir pour la première fois cette marque. Je pars le mois prochain pour un tour du monde et je pense m’en commander une. Tu en es toujours aussi satisfaite? Tu n’es pas tombée malade?

    Merci 🙂 Sarah

    • Bonjour Sarah,
      Je suis toujours très satisfaite et non je ne suis pas tombée malade, en tout cas pas à cause de l’eau ;D
      Bon tour du monde alors !! Une sacrée aventure qui t’attend !

  • Bonjour
    En plein préparatif pour un voyage je suis en train de regarder la gourde dont tu parles mais je tique sur un point puisque le filtre de cette gourde contient notamment des nanosalumines…et ça ben…ça ne me plait pas!Selon le rapport de l’AFSSA (2008) « Les nanoparticules manufacturées dans l’eau » indique : « La revue de la littérature qui a été faite dans le présent document met en évidence des travaux portant sur l’efficacité des procédés développés, et l’absence d’études relatives à leur innocuité. En effet, l’éventuelle migration de nanoparticules depuis des matériaux (par exemple les nanoparticules fixées sur des membranes) vers l’eau avec lequel il est en contact n’est jamais évoquée, ni la formation de sous-produits de réaction à l’exception du travail conduit par (Kanel et al., 2005) pour l’élimination de l’arsenic des eaux souterraines dans lequel l’identification de sous-produits a été envisagée. » à bon entendeur!

    • Il m’est assez difficile de te répondre car je ne suis pas scientifique et tout me paraissait réglo. Pour la question des nanosalumines, je me demande du coup si l’on peut trouver des filtres qui n’en ont pas…

  • Et bien alors, voilà une gourde magnifique. Perso, je n’emmène que des bouteilles d’eau quand je sors. Pour changer un peu, je crois que je vais aussi m’acheter une !

  • merci de nous faire découvrir ce genre de gourde très pratique pour la filtration et qui nous permet de boire dans n’importe qu’elle situation. très bon article

  • est-ce que tu l’as utilisé en asie du sud est ? et est ce que le 50 cl n’est pas un peu petite ? on arrive facilement à trouver où la remplir ?

    • Salut Marie, oui je l’utilise depuis 4 mois en Asie, par contre effectivement 50cl c’est trop short, je suis passée à la 75cl et oui pour la remplir, aucun souci, il y a des robinets partoutu

  • Super ton blog Pauline. Je pars au Brésil seule cet été pendant 3 semaines et je commence à organiser ce voyage afin d’en avoir le moins possible mais être efficace sur place. Je suis attachée aussi à l’écologie et ne bois pas d’eau en bouteille.

  • Merci pour ton article , je suis justement sur le point d acheter ma gourde filtrante , water to go , demain je pars au Nicaragua 2 semaines , êt Mars en tour du monde .
    Êt je suis pareille…je ne bois pas d eau de bouteille en France, je refuse exactement pour les mêmes raisons que toi .
    Lors de mon dernier voyage en Asie , LE nombre de bouteille plastique que j ai jeté….alors que c est déjà pas très propre . Bref dans 20mn je vais acheter ma nouvelle pote de voyage Hihihihi

    • C’est super ! Tu ne pourras plus t’en passer tu verras ! J’ai même lancé des conversations en voyant des gens intrigués par ma bouteille ou qui ont la même ! Encore un autre moyen de se faire des potes en voyage

  • L’eau de robinet est potable à Rio et à São Paulo est potable, c’est pourquoi vous n’êtes pas tombée malade.

    • Je ne suis pas allée qu’à Rio et pas du tout à Sao Paulo. L’eau n’est pas potable partout, vu la réaction des locaux me voyant me servir au robinet 😉

Laissez un commentaire

Close