#Voyager seule Brésil

Voyager seule au Brésil

Voyager Seule au Bresil
Ecrit par Pauline

Je suis partie seule au Brésil pendant 3 semaines pour parcourir le sud du pays, de Rio aux chutes d’Iguaçu en passant par Ilha Grande, Paraty, et Florianopolis. Je vous raconte comment je m’y suis sentie et vous livre quelques conseils de sécurité.

Être une fille seule au Brésil

Le Brésil est un pays très ouvert, chaleureux et accueillant. Y voyager seule n’est absolument pas un problème. Les brésiliens sont très sociables et ils vous aideront du mieux qu’ils peuvent si vous êtes perdue ou si vous avez un problème.

Ce sont aussi les rois de la fête. Essayez de vous faire quelques amis et accompagnez-les dans les endroits où passer de bonnes soirées au rythme de la samba. Je vous en parlais dans l’article « 7 choses à faire à Rio ».

Partir seule au Brésil demande toutefois de prendre quelques précautions.

Les inégalités et la pauvreté au Brésil

Le Brésil est un pays où les inégalités entre riches et pauvres sont les plus fortes au monde. Comme l’explique très bien l’Observatoire des inégalités « Dans la grande majorité des pays, le rapport du revenu moyen des 20 % les plus riches à celui des 20 % les plus pauvres, est inférieur à 10, avec une médiane autour de 7 (8 en France). Au Brésil, il est de 32. En d’autres termes, les plus pauvres disposent en un an du même revenu que les plus riches en onze jours. »

La conséquence principale de la pauvreté et du manque d’éducation qui règnent dans ce pays est le développement de la criminalité et de la petite délinquance. Pour vous, voyageurs, elle se traduit par un risque accru de vol. Ce risque s’applique à tout le monde, pas seulement aux voyageurs solo.

Les grandes villes comme Rio ou São Paulo sont particulièrement touchées par la recrudescence de vols. Il y a une application et un site internet collaboratif qui s’appelle « Onde Fui Roubado » (« où j’ai été volé ») qui permet de signaler tous les vols et agressions dans les grandes villes du Brésil. Ça fait un peu peur au premier abord mais ça a au moins le mérite de mettre en évidence les quartiers qui craignent plus que d’autres.

vue de Rio du Pain de Sucre

Vue de Rio depuis le Pain de Sucre

Sécurité : mes conseils

Confiance

Suivez votre instinct pour essayer de savoir en qui vous pouvez avoir confiance, mais ne baissez jamais votre garde. Gardez toujours vos affaires avec vous, ne les confiez à personne d’autre.

Orientation

A Rio, vous pouvez passer d’un quartier résidentiel à une favela en quelques minutes. Il est fortement déconseillé de vous promener seule dans une favela, surtout si elle n’a pas été pacifiée par l’UPP (Unidade de Policia Pacificadora). Pour que cela n’arrive pas, étudiez votre chemin avant de quitter votre hébergement. Donnez l’impression d’être sûre de vous, de savoir où vous allez. Ne consultez pas votre carte en plein milieu de la rue. Demandez à quelqu’un votre direction ou réfugiez vous quelque part pour consulter votre carte. Les églises sont idéales pour ça. Ne traversez jamais une rue déserte. Préférez faire un détour.

favela Santa Marta Rio

La favela Santa Marta, proche du quartier résidentiel de Botafogo

Objets de valeur

Ne vous promenez pas avec vos affaires de valeur dans Rio. Laissez votre passeport à votre hébergement. Oubliez les bijoux, les appareils photos coûteux autour du cou, les téléphones à la main… Cependant, vous allez vouloir prendre des photos, et c’est bien normal. Pour passer inaperçu (ou presque), vous pouvez utiliser un sac de course en plastique opaque. Rangez votre appareil après chaque utilisation. Pour ma part, j’ai utilisé un sac tout simple en tissu pour y mettre mon appareil photo et une poche secrète cachée sous mes vêtements pour mon portable et mon argent. Évitez les sacs à dos qui attirent particulièrement l’œil des voleurs.

Nuit

Évitez de vous retrouver seule dehors la nuit. Lors de mon voyage en mai, la nuit tombait très rapidement et très tôt (vers 17h30/18h). Je m’arrangeais donc pour être rentrée avant ou je prenais un taxi. Jusqu’à ce que je rencontre des locaux avec qui je sortais le soir, en emportant seulement l’argent dont j’aurais besoin.

Se préparer à un vol

Il est conseillé de toujours garder un peu d’argent dans votre poche, à donner rapidement à un agresseur potentiel. Et oui, un voleur n’apprécie pas de repartir bredouille. Cela vous évitera surtout d’avoir à chercher dans votre sac ou, pire, dans votre poche secrète, si le voleur ne vous lâche pas. Ne résistez surtout pas à un vol. Il serait idiot de vouloir jouer au héros quand on a un couteau sous la gorge et 5 voleurs expérimentés autour de soi. Votre matériel vaut bien moins que votre vie.

Vous trouverez d’autres informations, notamment sur la sécurité dans les transports, en lisant l’article : Se déplacer, se loger, manger à Rio.

Découvrez le Brésil en vidéo :

Des questions ? N’hésitez pas à les poser dans les commentaires.

Enregistrer

Enregistrer

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A propos de l'auteur

Pauline

Pauline partage les secrets de fabrication de ses voyages pour faire de toi un voyageur expert. Spécialiste des voyages en solo au féminin.

6 Commentaires

  • Bonjour Pauline,
    Très sympa ton blog! Bravo!
    J’ai pris beaucoup de plaisir à te lire et c’est très utile.
    Je dois aller à Sao Paulo pour le travail et j’aimerais en profiter pour étendre mon séjour. Ilha Grande et Paraty me font très envie.
    J’aurais aimé avoir ton ressenti niveau sécurité sur ces 2 destinations. Est ce plus sûr que Rio?
    J’aime beaucoup la photographie. Penses-tu qu’il est raisonnable d’amener un réflex là-bas. Je ne m’en servirais pas à Sao Paulo par contre.
    Je te souhaite de beaux voyages!

    • Bonjour Pauline (comme un écho non ?! :D),

      Alors oui Ilha Grande et Paraty sont beaucoup plus sûres que Rio. En tout cas personnellement, je n’ai ressenti aucune insécurité là-bas 😉 Je pense qu’il est raisonnable d’emmener un reflex mais peut-être en le rangeant après avoir pris ta photo histoire de ne pas trop attirer l’attention..

      De beaux voyages à toi aussi !!

  • Bonjour,
    Je suis jeune j’ai 21 ans et je pars seule 1 semaine. J’aterrie à Sao Paulo et je ne sais pas où dormir et que faire.. J’ai pensé à une auberge de jeunesse afin de rencontrer du monde et ne pas être seule, mais Sao Paulo est ce vraiment une bonne idée ?
    Je n’ai pas particulièrement peur de partir seule mais j’aimerai faire des choses intéressantes pour le peu de temps de voyage que j’ai ..
    Merci de vos conseils !

    • Bonjour Mathilde,

      Je ne vais pas beaucoup pouvoir t’aider sur São Paulo car je n’ai fait qu’un passage éclair à la gare routière. En tout cas, de manière générale, l’auberge de jeunesse est la meilleure option pour rencontrer des gens. Sinon, tu peux peut-être tenter le Couchsurfing. Pour la sécurité, j’ai moi-même hésité à rester 1 ou 2 nuits et je pense que je l’aurais fait si j’avais eu plus de temps. J’ai finalement préféré revenir à Rio plus tôt pour mieux connaitre cette ville plutôt que de survoler São Paulo. L’avantage c’est que toi, en 1 semaine, tu auras le temps de comprendre la ville et d’en profiter à fond. J’ai une amie qui y est allée seule et qui a aimé cette ville alors pas d’inquiétude. Sois prudente mais comme partout en Amérique Latine.

      Bon voyage !!

  • J’y pars ce soir justement , cet article tombe à pic ! C’est dans le cadre de mon travail mais j’aurai deux jours et demi pour visiter.
    Et bien sûr on m’a prévenu pour les appareils photos… Ca ne me rassure pas , mais j’ai tellement envie d’immortaliser ce voyage …
    Que me conseilles tu ? Je serai à Barra da Tijuca pendant cette semaine.
    Merci pour cet article en tout cas !

    • Contente que l’article te serve 🙂 Comme tu seras tout proche de Rio, je te conseille de lire l’article sur les 7 choses à faire à Rio. Ça t’aidera à avoir une vue d’ensemble et tu pourras choisir ce qui t’intéresse le plus ! Bon voyage à toi, n’hésite pas à revenir nous dire ce que tu as préféré !

Laissez un commentaire

Close