#Voyager seule Mexique

Le Mexique est-il dangereux pour une fille seule ?

Ecrit par Pauline

Pour être honnête, je n’étais pas tout à fait sereine en choisissant le Mexique comme prochaine destination. Le pays m’attirait pour son histoire, sa culture, ses paysages, mais il me faisait peur aussi.

Les médias

Il faut dire que l’aperçu que nous pouvons avoir dans les médias n’est pas bien rassurant. La dernière fois que j’avais entendu parler du Mexique, c’était pour le mystère qui entourait la disparition de 43 étudiants en septembre 2014… A cela s’ajoutent les amis qui ont entendu parler d’amis d’amis qui se seraient fait agresser. Vols, trafics de drogues, kidnapping, meurtres, bref. Je me rendais dans un pays réputé dangereux.

Se préparer

J’écoute d’abord les conseils d’amis mexicains et français qui y ont vécu ou voyagé. Ce sont eux qui m’ont convaincu d’y aller. D’ailleurs, pour n’importe quelle destination, je vous conseille de vous renseigner d’abord via votre réseau personnel ou bien sur des forums/blogs de voyageurs et dans des guides comme le Lonely Planet qui contient souvent une partie « Voyage au féminin » ou « Voyager seule » dans le dernier chapitre. Les avis et conseils seront bien plus pertinents.

Être prête à changer son parcours

J’ai profité de l’accueil d’un ami à mon arrivée à Mexico D.F. (= Mexico City) pour en savoir plus sur les moyens de voyager en sécurité. Je modifie légèrement le parcours que j’avais envisagé pour éviter la région de Veracruz où un bus touristique a été dévalisé la semaine précédente.

L’important dans ce pays, comme partout ailleurs, c’est d’avoir l’information la plus fraiche possible en consultant la presse ou, mieux, le site de l’ambassade.

Sécurité

Sur mon parcours, à aucun moment je me suis sentie en insécurité.

Il y a bien eu ce trajet entre San Cristobal de las Casas et Palenque où notre van a été escorté durant les 5 heures de route… Visiblement, il y aurait eu beaucoup d’attaques sur cette route, la pire du Mexique en termes de qualité de route d’ailleurs… Forfait virages et dos d’âne illimité : préparez vos pastilles contre le mal des transports ! Mais le fait d’être escortés montre plutôt que les autorités ont pris en compte l’ampleur du danger et l’intérêt de protéger les touristes.

Si vous décidez de louer une voiture, évitez de rouler de nuit et ne donnez aucune raison à la police de vous arrêter : respectez scrupuleusement la réglementation et les limitations. La corruption existe bel et bien et une interpellation pourrait vous coûter cher.

Où aller ?

Pour résumer, vous serez en sécurité dans les zones touristiques du Mexique.

En revanche ne vous aventurez pas à la frontière avec les Etats-Unis et dans certaines régions (Guerrero, Michoacan…) où les cartels sont très présents. De façon générale, les zones frontalières sont à éviter, car ce sont évidemment des lieux de trafic en tous genres.

Pas de parano cela dit… Un exemple : de Palenque, je voulais me rendre à Bacalar puis à Tulum. Le chemin le plus court me faisait passer par Chetumal, zone frontalière avec le Belize. Le site de l’ambassade ne disait rien de particulier sur cette région, mais je me disais qu’entre le Belize et le Mexique, il y avait forcément des trafics et que donc la ville ne devait pas être hyper sécurisée. Je me suis donc dit que si je trouvais des gens pour m’accompagner, j’irais, sinon je passerai par Mérida, un chemin beaucoup plus long qui m’empêcherait certainement de voir tout ce que je voulais. J’ai finalement convaincu des gens de m’accompagner et au final, je me suis sentie plutôt ridicule car la ville ne craignait absolument pas.

Il n’y a donc pas de raison de s’affoler si aucune de vos rencontres (voyageurs et locaux) ne vous dit de vous méfier et si le site de l’ambassade, d’ordinaire plutôt alarmiste, ne mentionne rien de spécial.

Découvrez le Mexique en vidéo

Vous êtes-vous déjà rendu au Mexique ? Qu’en avez-vous pensez ? Sinon, est-ce que le voyage vous tente ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A propos de l'auteur

Pauline

Pauline partage les secrets de fabrication de ses voyages pour faire de toi un voyageur expert. Spécialiste des voyages en solo au féminin.

2 Commentaires

  • À l’époque où j’étais étudiant (dis comme ça, ça parait loin, mais ça ne fait que deux ans en fait…), j’avais souvenir d’un étudiant parti en échange qui s’était pris une balle dans la tête suite à un vol à l’arraché ou quelque chose comme ça. Malheureusement, on est en sécurité nulle part et même si le Mexique est probablement plus « dangereux » que la Finlande ou la Bretagne, c’est un pays qui accueille des millions de visiteurs chaque année. Toujours faire confiance à son instinct et faire preuve de bon sens dans les situations délicates 🙂

    • J’ai moi aussi entendu des histoires de ce genre avant de partir et c’est vrai, je ne nie pas que ça arrive. Mais comme tu le dis très bien, ça pourrait arriver n’importe où et je me suis plus souvent sentie en insécurité à Paris qu’à l’étranger. Relativisons donc, il y a des gens bien partout, allons à leur rencontre 🙂

Laissez un commentaire

Close